Aller au contenu principal

Un jardin sur le toit

13 octobre 2010

L’esprit en ville mais le cœur à la campagne… Nombre d’entre nous, citadins par choix ou par nécessité, rêvent d’allier le meilleur des deux mondes. Mais rares sont ceux qui bénéficient d’une cour, d’un jardin ou de n’importe quel espace suffisant à satisfaire notre indéniable besoin de verdure. Et quand on sait que 80% des québécois vivent en ville, et que nos aliments parcourent en moyenne 2500km pour arriver dans nos assiettes… la question se pose de savoir comment rapprocher lieux de production et de consommation… (source : les Urbainculteurs)

La première solution à laquelle on peut penser spontanément est celle du jardin communautaire ou collectif. Basée sur des principes d’agriculture écologique au cœur de la Ville dans des espaces spécialement voués à cet effet, cette solution de plus en reconnue permet non seulement de travailler la terre dans l’espace urbain mais également de retrouver le goût de la vie communautaire. Une bonne occasion de mieux connaître ses voisins et une possibilité en or de mettre les deux mains dans la terre pour cultiver soi-même ses tomates. (pour une adresse près de chez : le RDJC ou votre bureau d’arrondissement !).

La seconde solution, non moins audacieuse, est celle de planter ses légumes et autres herbes aromatiques… sur son toit ! Le principe de la toiture végétale remonte à la préhistoire et est utilisé à travers le monde de puis des millénaires : recouvrir d’un substrat végétal un toit ou une faible pente. C’est dans les années 70 que les premiers toits verts sont apparus en Europe, et que différents systèmes ont été développés afin de faire pousser du gazon sur nos toits. Pour des raisons esthétiques, scientifiques, conceptuelles ou environnementales. L’idée de faire revenir la campagne à la ville était tout de même tentante… C’est alors que, les vertus de ces toits verts ayant été démontrées à plusieurs reprises (isolation, rétention des eaux de pluie, protection de la biodiversité etc.), est arrivée une nouvelle idée lumineuse : celle de l’agriculture urbaine. Les urbainculteurs, jeune organisme de Québec, proposent donc de vous accompagner dans l’aménagement de zones comestibles. Via l’utilisation de Smart Pot (poches de jardinage spécialement conçue), vous êtes en mesure de créer un jardin sur n’importe quelle aire aménageable : toit, balcon, terrasse, etc. Et bien évidemment, les bénéfices de pareille initiative sont nombreuses : produire des aliments locaux, mettre à profit des espaces inutilisés, embellir l’espace urbain, ou encore retrouver les joies du jardinage collectif. Imaginez-vous aller cueillir vos herbes aromatiques sur le toit du bureau, entre collègues, à la pause lunch…  Imaginez-vous ne voir que de la verdure à perte de vue si vous survoliez votre ville… Le tout pour un prix très faible et à la portée de n’importe quel jardinier en herbe. Elle est pas belle la vie ?

Une initiative coup de cœur, par nos artisans du jour : les urbainculteurs.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :