Aller au contenu principal

L’île de Bacchus

16 août 2013

raisins

Les vacances, c’est l’occasion de prendre son temps pour retrouver des plaisirs que nous avions presque oubliés. C’est aussi souvent le moment de faire découvrir à des amis de passage cette ville et cette région de Québec qu’on apprécie tant. Pour convaincre que Québec n’a rien a envier à Aix-en-Provence, il fallait frapper fort : direction l’Île d’Orléans !

Admirer la ville depuis la pointe de Sainte-Pétronille, respirer le fleuve à Saint-Jean en regardant les cargos glisser lentement devant le paysage magnifique de Bellechasse, se perdre dans les champs le long de la route du Mitan, goûter à la magnifique liqueur de cassis de Monna et filles (nous vous en reparlerons sous peu), l’opération séduction allait bon train. Pour terminer le tout en beauté, il fallait frapper un grand coup : 11h30, l’heure parfaite pour l’apéro et le dîner, nous voici de retour à Ste-Pétronille.

vignoble de l'île

Ce n’est pas innocemment que nous amenions nos visiteurs au Vignoble de Sainte-Pétronille. Tout d’abord parce que la vue est magnifique. Une maison ancestrale au fond du vignoble, la vue sur la chute Montmorency et le pont de l’île, les raisins qui mûrissent au soleil pendant que nous traînons au milieu des vignes, tout pour le plaisir de l’oeil. Il s’agissait maintenant de combler les autres sens et de céder avec plaisir au péché de gourmandise. La modique somme de 3$ nous permet de goûter à la majorité des produits de la maison, en commençant pas notre favori, Le Voile de la Mariée, un blanc sec et léger avec un parfum particulier. Si le rouge n’est pas de taille à se mesurer à un grand cru de Bordeaux ou à un Côtes-du-Rhone, climat oblige, il est quand même surprenant et intéressera les amateurs de Beaujolais. Le coup de coeur de nos amis outre-atlantique ? Évidemment les vins de glace! Le Vignoble de Sainte-Pétronille offre un blanc rafraîchissant, moins liquoreux que les vins de glace ontariens auxquelles nous sommes habitués. Et le vin de glace rouge est tout simplement à découvrir!

Tout cela nous avait évidemment ouvert l’appétit – après tout, n’est-ce pas le but de l’apéro- et le bonheur était situé juste à quelques pas. Car la surprise bien cachée est la roulotte du Panache Mobile installée à l’arrière du bâtiment. Le must : le gargantuesque Lobster Roll accompagné de frites et de mayonnaise à la truffe. Si vous êtes allergique aux fruits de mer, il y a aussi plusieurs autres possibilités sur le thème du casse-croûte deluxe, dont un magnifique sandwich au porc effiloché et une poutine au canard et champignons sauvages pour les Européens bien décidés à déguster cette légende de la cuisine québécoise. Ce premier contact avec frites/sauce/fromage se fera ainsi de manière beaucoup plus délicate que si vous les aviez amenés à La Belle Province… 😉

Bref, c’est le ventre plein et le coeur léger que nous nous sommes résignés à repartir sur la rive nord, non sans avoir préalablement fait le plein de fruits et légumes frais dans un kiosque. Sans oublier les cannes de sirop d’érable, qui rappelleront de merveilleux souvenirs lors des petits déjeuners aux crêpes à quelques 6000 km de l’île de Félix!

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :